dimanche 7 novembre 2010

Nanowrimo et caféine

Cette année, j'ai décidé, comme certains l'ont sans doute remarqué, de participer au Nanowrimo. En fait, la décision a été prise en ce qui me concerne le 31 octobre dernier, soit un jour avant le début de ce défi colossal, qui consiste en l'écriture d'un roman de 50000 mots en l'espace d'un mois. Après une semaine d'écriture acharnée, je trouve le défi fort enrichissant, considérant qu'il s'avère souvent indispensable d'écrire de manière spontanée, que l'inspiration y soit ou non. Des idées nouvelles surgissent à certains moments, et des tournures inattendues modifient peu à peu le plan d'origine, le plus souvent pour le mieux. Et si parfois la motivation s'amenuise car il n'est pas toujours aisé de maintenir un rythme constant à une vitesse aussi rapide, l'épuisement prenant souvent le dessus il suffit d'écrire une phrase ou deux pour que l'élan surgisse à nouveau. Le café est également une option envisageable pour rédiger les quelques 1666 mots par jour requis pour réussir le défi ; après quoi le tout sera à retravailler, remodeler et réécrire, encore une fois en buvant des litres et des litres de café...

5 commentaires:

Gabriel a dit…

Vraiment intéressant ce défi! Bonne chance!!!!! Je suis avec toi!

Gabriel a dit…

Écris-tu en français? Explique un peu mieux ce que c'est (pour toi) ce fameux défi! C'est bien http://www.nanowrimo.org/

David Hébert a dit…

Oui, j'écris en français. C'est surtout un défi personnel, auquel plusieurs personnes participent de par le monde sans pour autant faire lire aux autres ce qu'ils ont écrit. Pour ma part, je considère la chose comme le premier jet d'un projet que j'ai depuis longtemps en tête (je t'en ai d'ailleurs déjà parlé).

aigueau a dit…

pourquoi est-ce qu'ils ont mis ça en novembre, ce truc? chaque année, je ne peut que me dire "j'ai autre chose à faire ce mois-là".

Guillaume Voisine a dit…

Rien n'empêche, j'imagine, de procéder à n'importe quel mois de l'année (quoique ça enlève le trip de gang).

Merde, David, on se revoit en décembre !