mardi 11 août 2009

En cet après-Boréal...

Ces derniers jours m'ont beaucoup épuisé, d'abord en raison du congrès Boréal 2009, que j'ai eu beaucoup de plaisir à organiser avec mes chers collègues (Geneviève F. Goulet, Ariane Gélinas, Carmélie Jacob, Simon P. Racine et Guillaume Voisine), ensuite à cause du manque de sommeil. J'en profite malgré tout pour écrire un billet en cet "après-Boréal". Je suis fier du déroulement de l'événement, qui semble avoir plu à plusieurs personnes (je remercie par ailleurs ceux qui nous ont fait part de leur appréciation du congrès et de leurs commentaires encourageants). Ce fut pour moi une expérience des plus agréables, au cours de laquelle j'ai appris énormément sur les préparatifs qu'exige la réalisation d'un tel événement.
J'ai également apprécié rencontrer des gens qui partagent la même passion que moi : l'écriture. Je regrette de ne pas avoir discuté comme je l'aurais souhaité avec certains d'entre eux, mais il n'est pas si simple pour un homme timide de surpasser sa timidité ! Du reste, j'ai acheté de nombreux livres, ce qui ne fut pas raisonnable de ma part, mais qu'importe, puisque je passerai du bon temps à les lire durant la fin de l'été.

Le congrès Boréal 2009 aura aussi été l'occasion du lancement d'Asile, nouveau-né de David B. Lachance dans lequel sont publiés divers textes (science-fiction, surréalisme, avant-gardisme, poésie, essai...). Compte tenu ma récente lecture de ce fanzine, où l'on peut lire des écrits de Vincent Filion, David B. Lachance, Audrey Ducharme, Guillaume Voisine, Ariane Gélinas et moi-même, j'en profite pour en faire une petite critique quant à la forme. Il y a quelques mois, j'ai critiqué le numéro 0 dans le cadre du numéro 23 de Brins d'Éternité. Qu'en est-il du numéro 1 ? Surpasse-t-il le 0 ? Oui. Ce premier numéro "officiel" est beaucoup plus soigné, plus esthétique, sans compter qu'il contient des textes d'une grande qualité. Un grand bravo à Gabrielle Leblanc pour le superbe dessin qui illustre la couverture du fanzine. De plus, le nouveau logo, créé par Gabrielle Potvin, est très élégant et accrocheur. Les illustrations intérieures sont également jolies et plutôt originales, la plupart d'entre elles étant de style abstrait. Mais rien n'est parfait : quelques erreurs et maladresses se sont glissées à certains endroits. Par exemple, les mots de fin de ligne sont retranchés d'une manière propre à la langue anglaise, ce qui aurait facilement pu être corrigé. En outre, certains descriptifs d'auteurs n'ont pas été justifiés ; ce détail est certes minime, mais il serait préférable d'y faire attention à l'avenir. Rien n'empêche que pour un premier numéro officiel, avec une nouvelle équipe qui apprendra de ses erreurs, le numéro 1 d'Asile s'avère une réussite.

Pour conclure ce billet, pourquoi ne pas mettre quelques photos de Boréal 2009 ?


Serena Gentilhomme et l'invité d'honneur Claude Bolduc

David B. Lachance, le directeur d'Asile

L'illustrateur Marc Pageau

Émilie C. Lévesque, Mathieu Fortin, Carmélie Jacob, Claude Bolduc et Jean-Louis Trudel

L'illustratrice Sybiline et Dominic Bellavance

Serena Gentilhomme, Yves Meynard, Claude Bolduc et l'excellent animateur Guillaume Houle

Les organisateurs de Boréal 2009

3 commentaires:

richard tremblay a dit…

Tu as certainement pu le constater en faisant le tour des blogues, les gens sont très satisfaits du Congrès. Merci à vous tous, vous avez fait un travail colossal.

Pierre H.Charron a dit…

Bravo pour votre travail. Et j'ai lu le nouveau Asile. J'ai beaucoup imé. Et que dire de l'illustration de la couverture. elle est génial !

Baron bleu-obscur a dit…

Hello David,

Merci pour le lien !
C'est très gentil à toi...

Je découvre tous les liens des blogues des gens de Brins d'Éternité et d'autres sur ton site. C'est un peu comme de continuer le Congrès Boréal 2009 !